Presse

Juin 2015: Le goût du voyage s’arrête là où les prix grimpent

La période de l’été est aussi celle des vacances. Mais selon quels critères en Suisse Monsieur et Madame Toutlemonde choisissent-ils leur destination ? C’est ce qu’a voulu savoir Reader’s Digest avec son sondage mensuel. Le résultat : pour la majorité des interrogés, le prix fait partie des trois facteurs déterminants. L’impact écologique se retrouve par contre dans les trois derniers facteurs.


Zurich, le 25 juin 2015 – Bain de soleil à Majorque, ambiance exotique au Laos, tuba et palmes aux Maldives, séances shopping à Oslo : dès que le soleil apparaît chez nous, les transports publics et les rues se vident et nombreux sont ceux qui partent en vacances. Mais le sondage mensuel mené par Léger Suisse montre que l’appel du grand large ne doit tout de même pas faire trop mal au portemonnaie.


En effet, la majorité des quelque 1000 personnes interrogées a estimé que le coût du voyage faisait partie des facteurs déterminants dans le choix de la destination. Si l’on considère
l’ensemble de toutes les catégories de la population, plus de 50% font attention au prix. A la première place figurent les 15-34 ans avec 73%, les plus de 55 ans font exception ainsi que les personnes dont le revenu dépasse les CHF 12 000,- mensuels : ces derniers n’hésitent pas à mettre la main au portemonnaie lorsqu’ils veulent découvrir d’autres contrées. Au deuxième rang des facteurs déterminants se trouve l’offre culturelle : entre 30 et 45% des sondés disent prendre en compte ce critère dans le choix de leur destination. Pour plus de 30% des Alémaniques interrogés, les informations du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) sur la situation sécuritaire à l’étranger sont également importantes. En Suisse Romande, ces recommandations s’avèrent moins déterminantes ; seuls 24% des sondés les prennent en considération.
Les résultats sont également sans appel sur un point : pour  beaucoup la destination et non le voyage compte et il faut avant tout arriver au plus vite sur le lieu choisi. Avec tout juste 33%, ce critère est le troisième plus important. Et les réponses quant à l’environnement et l’accessibilité en voiture ne font que le confirmer : l’impact écologique ne préoccupe que le groupe sondé le plus âgé avec 28%. Plus de six personnes interrogées sur sept en-dessous de 55 ans n’accordent aucune importance à l’impact écologique de leur voyage. Peu importe également si l’on peut se rendre à la destination choisie en voiture.
Rien d’étonnant donc, si la majeure partie des sondés privilégie l’avion comme mode de déplacement même pour les destinations relativement courte comme l’Europe. « Les résultats confirment que l’opinion publique croit aujourd’hui que le train coûte plus cher que l’avion », commente Viera Malach, la porte-parole de l’Association transports et environnement ATE. Une fausse idée pourtant, qui nuit à l’environnement : « Un comparatif de l’ATE entre douze des destinations préférées en Europe montre
que dans 50 à 75% des cas, le train, spécialement pour les voyages de dernière minute, reste moins cher que l’avion. »

Critères déterminants dans le choix de votre destination de vacances

Coûts 58 %
Offre culturelle 39 %
Durée du voyage 33 %
Conseils du DFAE 32 %
Offre culinaire 29 %
Prestations de service 26 %
Langue 23 %
Impact écologique 18 %
Pauvreté du pays 11 %
Accessibilité en voiture 6 %

Sondage représentatif mené auprès de 1047 personnes, par

Léger Suisse, sur mandat de Reader’s
Digest Suisse © 2015

Banque d`ìmages

Banque d`ìmages
Vous trouverez dans notre archive d’images des photos récentes relatives à Reader’s Digest en version imprimable. Utilisation à des fins journalistiques.